Le bilan



Le bilan

J'ai dû bien trop souvent
Oublier des projets
Laisser passer le temps
Et fuir les étés

J'ai tant de choses à faire
Et les années comptées
Si je ne veux déplaire
À l'enfant que j'étais

Quand la vie se résume
Aux espoirs enfouis
Il reste l'amertume
De n'avoir pas compris

Et quand les quelques heures
Prêtées par Jéhovah
Voilent trop le bonheur
Dissimulent la joie

Il reste encore le rêve
Et l'espoir de l'enfant
Il reste encore la sève
Du révolté d'avant

Peut-être que jamais
Je ne vivrai le monde
Pour lequel j'étais fait
La terre est-elle ronde ?

Je ne suis qu'un passage
Et l'ai enfin compris
Un éclair un orage
Dans un monde infini

Quand le grand horloger
Me tapera sur l'épaule
Et viendra bouleverser
Cet immense jeu de rôle

J'espère que ce passage
Que je n'ai expliqué
Laissera un présage
Un bonheur espéré

Que demain la relève
Ira plus loin que moi
Et qu'un bonheur sans trêve
S'empare d'ici bas